Le Plan d’Epargne Populaire (PEP) : bonne ou mauvaise idée ?

Le PEP, à savoir le plan d’Epargne Populaire est un ancien produit d’épargne, basé sur le placement de fond à long terme. Un produit dont la commercialisation a cessé depuis 2003, il reste, cependant, actif pour les personnes qui en possèdent un avant cette date.

Le fonctionnement du PEP

Dès le premier versement effectué, le plan d’épargne est considéré officiellement ouvert. Les versements doivent être en numéraire, par contre, leur montant et leur fréquence sont librement établis par les parties intéressées.
Quant au total des versements, ce dernier est limité à 9200 euros par plan, sachant que ce plafond n’inclus pas le montant des intérêts capitalisés.

Qu’en est-il du taux ?

Le taux du plan d’épargne populaire varie d’un organisme à un autre, car ce dernier est fixé par l’établissement qui le propose. Il peut être fixe ou variable selon les termes du contrat. En général, le taux du PEP est constitué d’un taux fixe courant, étendu sur une durée de 8 à 10 ans. Une fois cette durée achevée, le taux peut être alors renouvelable tous les ans.

Fiscalité

Si l’épargnant n’a effectué aucun retrait pendant une durée minimale de huit (8) ans à compter de la date du premier versement, il pourra alors bénéficier d’exonérations fiscales sur les gains engendrés par le PEP. Il sera, cependant, toujours soumis aux prélèvements sociaux.
Il est à signaler que l’exonération fiscale concerne aussi bien le remboursement du capital placé et des intérêts que le versement d’une rente viagère.
Bon à savoir : La loi ne fixe une durée minimale que pour l’obtention des avantages fiscaux, en revanche, aucune limitation de durée n’est imposée.
PEP Bancaire et PEP Assurance, quelle est la différence ?
PEP Bancaire : Ce dernier s’apparente à un livret d’épargne classique. Les fonds sont disposés sur un compte de dépôt et font l’objet d’une rémunération stipulée dans le contrat.
PEP Assurance : Ce dernier procède de la même manière qu’un contrat d’assurance vie. Les sommes versées sur ce compte alimentent une assurance vie. Ces versements peuvent être effectués en euros ou en multi-support.

Le PEP, bonne ou mauvaise idée ?

Il est à rappeler que depuis 2003, il n’est plus possible d’acquérir un PEP. En revanche, les personnes possédant toujours un PEP peuvent le conserver et l’alimenter. Il est d’ailleurs vivement recommandé à ces personnes de conserver leur PEP, de part ses avantages fiscaux. Par contre, il est conseillé de transférer un PEP Bancaire vers un PEP Assurance. Cette dernière formule est non seulement dotée des avantages de l’assurance vie mais également la garantie en capital pour les sommes versées, l’exonération totale des gains et la possibilité d’obtenir une rente défiscalisée.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *