Comment changer d’assurance ?

Depuis le 1er janvier 2015, date de la mise en application du décret 2014-1685 relatif à la loi dite Hamon, le changement d’assurance est facilité. Les souscripteurs peuvent donc réaliser de belles économies. A qui s’applique cette loi ? Quelles sont les étapes à suivre pour changer d’assurance ? Voici les réponses à ces questions.

Qui est concerné par cette loi ?

La loi Hamon s’applique sur tous les contrats d’assurance (auto, moto, habitation et complémentaire d’un bien ou d’un service) souscrits par des particuliers une fois passée la première année d’adhésion. Si vous respectez ces conditions, vous serez alors libre de décider vous même la date à laquelle vous souhaitez effectuer cette résiliation.

La loi Hamon a donc considérablement assoupli les règles en vigueur avant son application lors de la résiliation d’un contrat d’ assurance. Elle permet ainsi aux souscripteurs de faire jouer la concurrence entre les professionnels de ce secteur de façon encore plus forte, ce qui leur permettra de réaliser des économies.

Comment procéder pour changer d’ assurance ?

Pour la première étape, souscrivez votre contrat chez le nouvel assureur. Contactez le, dès le lendemain, par courrier ou mail et demandez lui de résilier votre contrat précédent auprès de votre ancien assureur. Ce dernier dispose alors de quinze jours pour vous adresser un avis de résiliation qui stipulera la date d’arrêt effective de votre ancien contrat ainsi que le montant du solde (éventuel) qui vous sera remboursé. En parallèle, l’ancien assureur se trouve dans l’obligation de transmettre à la nouvelle compagnie votre relevé d’information personnel (antécédents, niveau de bonus /malus etc…). Trente jours après la date de souscription de votre nouveau contrat, l’ancien est effectivement résilié (sachez tout de même que le remboursement d’un éventuel trop-perçu n’interviendra lui que trente jours plus tard encore). Le lendemain, ce sera le nouveau contrat qui entrera en application.

Vous constatez donc que vous n’avez rien à faire ou presque en dehors de rechercher et d’adhérer à votre nouveau contrat d’assurance. Vous avez en plus la certitude que cette démarche est encadrée légalement et qu’elle n’engendrera pas pour vous la moindre pénalité ou frais de gestion. Vous serez également certain que ces deux contrats ne se chevaucheront pas (et donc pas de double cotisation) tout bénéficiant d’une couverture totale durant la durée de la procédure de changement d’assureur. Alors qu’attendez vous pour vous pencher sur vos contrats ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *