Pourquoi souscrire à une assurance vie ?

Vous n’arrêtez pas d’en entendre parler et vous souhaitez savoir exactement de quoi il en retourne. De nombreuses raisons peuvent pousser une personne à se souscrire à une assurance vie si ce n’est que pour la fiscalité que nous connaissons sans doute tous. Voici les meilleures raisons qui pourraient vous pousser à vous décider à vous souscrire.

La fiscalité, le principal atout des assurances vie

On peut distinguer deux types d’assurances vie. Une qui constitue les produits d’épargne et une autre sur les sommes transmises en cas de décès du souscripteur. Pour le premier, les taxes dépendent de la durée du contrat. Plus elle est longue, plus les taxes augmentent. Le second, c’est une somme qui ne constitue pas d’impôt pour le ou les bénéficiaires du contrat. En cas de décès de l’assuré, son bénéficiaire en profite. Plusieurs paramètres entrent en compte pour l’exonération : la date de souscription, la fréquence de versements, les liens de parenté entre l’assuré et le bénéficiaire, etc.

Une grande liberté pour l’assuré

Un assuré bénéficie d’une grande liberté. Il n’y a notamment pas de limite au montant dont il souhaite céder à son bénéficiaire en cas de décès. Il en est de même pour le versement. Le souscripteur ne peut être imposé d’un montant minimum, que ce soit lors de sa souscription ou pendant le contrat.

Le souscripteur peut choisir qui il veut comme bénéficiaire. Il n’y a donc pas d’obligation de lien de parenté. Il reste néanmoins quelques règlementations à respecter. Il peut y avoir un ou plusieurs bénéficiaires toujours selon les envies du souscripteur.

Comme il n’y a pas de moment idéal pour se souscrire, il n’y a pas non plus de durée déterminée. Il n’y a ni durée minimale ni durée maximale pour un contrat. Après souscription, le contrat sera conservé jusqu’au décès de l’assuré.

Possibilité de le racheter

Le montant investi est disponible à tout moment. En effet, certaines personnes croient qu’un délai de 8 ans après souscription est requis avant que la somme ne soit disponible. Il est possible de faire un rachat total, partiel ou programmé de son assurance vie. Par exemple, une part pourra être retirée en guise d’épargne retraite. Néanmoins, le souscripteur pourra toujours faire d’autres versements même après sa retraite.

Si besoin est, le souscripteur peut aussi retirer une partie de ses assurances en guise d’avance, racheter cette partie ou l’utiliser comme garantie au profit d’une banque.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *