Les 4 avantages de l’assurance vie Luxembourg

Le contrat d’assurance-vie luxembourgeois intéresse de plus en plus de Français dont la majeure partie est constituée d’expatriés. Un tel engouement s’explique par les avantages considérables proposés dans ce type de contrat.

Fonds dédiés : une meilleure alternative pour plus d’investissement

L’un des privilèges qui attire les chefs d’entreprises, les cadres supérieurs et tout investisseur est le fonds dédié. Effectivement, outre les fonds classiques mis en avant par ces contrats, comme en France, les adhérents bénéficieront d’un placement dédié en souscrivant une assurance-vie luxembourgeoise. Il s’agit donc d’un fonds individuel sur-mesure attribué à un ménage ou à un particulier. Pour y accéder, il faut détenir un capital minimum de 250.000 euros. A partir de ce montant sur l’assurance-vie, le titulaire peut bénéficier de certains produits non disponibles dans les contrats français, comme les titres non cotés et cotés. Lorsque les capitaux atteignent et dépassent les 2,5 millions d’euros, les produits structurés sur des matières premières, les fonds alternatifs, les obligations en direct, les actions et les produits indexés sur le cours de l’or.

Autre tactique pour mieux faire fructifier son placement

L’adhésion à une assurance-vie luxembourgeoise donne accès à des fonds alternatifs qui ne sont nullement influencés par les performances des marchés des obligations et actions. Théoriquement, ils se détachent complètement de la bourse et des fluctuations. C’est une manière aiguisée de se procurer régulièrement un gain, quand bien même la valeur de celui-ci n’est pas toujours conséquente. Cependant, il faut savoir que ce genre de placement n’est pas forcément rapporteur puisque les risques sont présents. Dans le cas où le souscripteur n’est pas un connaisseur, le conseil de l’assureur est indispensable pour mieux l’éclairer.

Une fiscalité attrayante

Les gains générés par les titres vifs ne sont imposés qu’une seule fois. Alors qu’en France, ces plus-values sont soumises à plusieurs taxes. Il faut compter l’impôt de 24% concernant le coupon d’obligation, de 21% pour le dividende d’actions, et de 19% pour les prélèvements sociaux. A noter que ce sont les taux minimums étant donné que des majorations sont possibles suite à certaines conditions.

Une protection rassurante

En cas de faillite de la compagnie d’assurance, ceux qui ont souscrit l’assurance-vie luxembourgeoise seront mieux protégés. Etant donné que les actifs sont placés auprès des banques dépositaires, les adhérents peuvent donc les récupérer. Ils seront restitués selon la valeur du marché. Les épargnes ne risquent donc pas d’être saisies par les créanciers de l’assureur.

Pour plus d’informations sur le sujet, vous pouvez vous rendre sur ce site.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *