Faut-il placer sur une assurance vie ou un PEA ?

En France, on estime que deux tiers des ménages détiennent un produit d’assurance vie (description ici). Les sommes d’argent cumulées sur l’ensemble de ces placements atteignent des records puisque la collecte globale dépasse les 1 500 milliards d’euros, bien plus loin que la « petite » collecte de plus de 200 milliards pour le Livret A. Si les contrats d’assurance attirent autant c’est surtout parce qu’ils ont bénéficié pendant un grand nombre d’années, d’avantages fiscaux très intéressants et d’un rendement élevé en comparaison avec les livrets d’épargne classiques.

En l’occurrence, si l’épargnant est disposé à bloquer ses fonds pendant une certaine durée, alors il est « récompensé » par une rémunération plus avantageuse. Outre les aspects financiers et fiscaux du produit, le souscripteur s’offre une assurance, car c’est l’utilité même de la chose. Ainsi, lors de la signature, il est convenu entre l’établissement et le particulier, des capitaux qui seront distribués en cas de décès ou en cas de vie. La solution reste globalement intéressante pour les familles, ce qui explique un tel engouement.

D’un autre côté, il existe des solutions qui peuvent permettre de générer plus de capitaux, avec également des avantages fiscaux, mais une prise de risque plus importante. Nous faisons référence notamment aux produits d’investissement comme le plan d’épargne action. C’est au début des années 90 que le produit est apparu. L’idée était d’encourager les ménages à acheter des actions d’entreprises dont le siège social se situait au sein de l’Union Européenne. Certains foyers expliquent qu’en achetant un panaché de valeurs ultra sécurisées et de titres plus volatils, il est tout à fait possible d’obtenir des rendements supérieurs à 7% bruts à l’année, même en période de baisse boursière.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes et on devrait naturellement être tourné vers la deuxième solution qui à premier abord semble être plus rémunératrice. Cependant, le choix n’est pas si évident. En effet, il convient d’analyser le patrimoine de son foyer, d’étudier avec attention la prise de risque qu’il est possible de prendre, car à tout moment, vous n’êtes pas à l’abri d’une perte. Il vous sera conseillé de vous renseigner auprès des institutions indépendantes pour avoir toutes les informations clés sans discours commercial.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.0/5 (2 votes cast)
Faut-il placer sur une assurance vie ou un PEA ?, 4.0 out of 5 based on 2 ratings

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *